Bienvenu à l'Académie Akatsuki.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 There's the Punchline !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: There's the Punchline !   Sam 16 Mar 2013 - 18:54

Mon personnage


Prénom : Violette
Nom : ?
Surnom : Vi... pour Violence
Age : environ 27 ans
Quel emploi voulez-vous obtenir sur le forum ? : Chef de la sécurité
Liens (Petit(e) ami(e), sœur, frère, ami, femme ou mari et etc.) : aucun, c'est une orpheline dont les camarades ont été exterminer par la police, depuis c'est une solitaire.
Sexualité (Hétéro, Homo, Les ou Bi) : hétéro
Signe(s) distinctif(s) : un tatouage "Vi" sous l’oeil gauche, et les plus gros gants que vous n'ayez jamais vu !

Ce qu’il/elle aime (4 lignes complètes minimum) : Comme nous le verrons plus tard, Vi a un tempérament plutôt... enclin a la violence, donc elle adore se battre. Vaincre ou perdre là n'est pas l’intérêt, l’intérêt c'est de rencontrer un vrai défi. Plus futilement elle aime les chats, les yaourts au chocolat et les pomme. Non pas qu'elle aime le gout, mais croquer dans une pomme pour montre a quelqu'un qu'on en a rien à ****** de lui c'est tellement classe. Une dernière chose, pas forcement un truc qu'elle aime mais plutôt un quelque chose qu'elle apprécie, le sens de l'honneur. Les dettes, les duels en règle, etc... ce genre de chose quoi, elle aura plus envie de castagner (pour ne pas employer un mot plus fort) un homme ou une femme (aucune différence pour elle) qui ne respecte rien. Oups ! J'ai omis une chose qu'elle aime. Elle adore les enfants (pedobear rentre chez toi). Je ne parle bien entendu pas de ce genre "d'amour", en fait contrairement à certaines personne qui méprisent les enfants, elle sera plus encline a tout leur pardonner. Il y a des limite quand même, qui sont atteinte rapidement. Aussi (ça fait beaucoup d'ajout sans lien logique ! trouve un truc ! ) elle adore la mécanique, domaine dans laquelle elle excelle.

Ce qu’il/elle déteste (4 lignes complètes minimum) : Premièrement, Vi déteste son prénom, seul chose qui la rattache à ses parents qui l'ont abandonné alors qu'elle n'était qu'une enfant. Elle à depuis adopté le diminutif Vi que lui a donné le chef de son ancienne bande de délinquant. Ensuite elle déteste qu'on lui impose une quelconque autorité, que ce soit des ordres ou autre. Elle décide qui elle doit suivre et qui ne le mérite pas. On peut noter son aversion pour tout type d'enseignement pour la raison citée ci-dessus, de même que l'idée d'être adopté (bien qu'aujourd'hui elle soit trop vielle pour ces deux possibilités). Enfin, elle déteste, déteste ! Les poireaux. Oui, les poireaux.

Pouvoirs : tout casser ! je m’explique, je ne parle bien entendu pas de "je claque des doigts et tout explose", non. Je dirai plutôt que rien n'est invincible, tout peut être briser ou réduit en miettes a coup de poings !
Groupe : chef et unique membre de la sécurité dans le personnelle de lycée
Race : cette race bizarre qui a des pouvoirs contre un sacrifice
Rangs : The Bulldozer

Description physique (6 lignes complètes minimum) : Vi est une jeune femme d'allure sportive. Haute de ses 1 mètre 78, elle tien tête niveau taille à la plupart des personne en face d'elle. Son corps fin aux courbes fraîches cache une grande vigueur. Je vous déconseille personnellement de subir son crochet du gauche sans préparation physique et psychologique. On la croise tout le temps (sauf exception) habillé de la même manière : en tenue de service. C'est une tenue de tissu légèrement moulante renforcée avec des plaque de métal. Celles-ci sont surtout visibles au niveau des épaules et des cuisses. Son visage est typique : taillé en amande, orné d'une paire (oui ça arrive qu'il n'y en ai qu'un) d'yeux fin et perçant. Contrairement à ce qu'on pourrait penser, on y lit une certaine vivacité d'esprit. Son nez est... commun et ses lèvres rosée encadre ses dent blanche ( pourquoi elles le seraient pas ? ). Sa chevelure rose, oui rose, encadre son visage et retombe sur sa nuque en queue de cheval. Elle à une frange que lui retombe régulièrement sur l'oeil droit, mais au niveau de la tempe gauche il n'y a rien, sa peau semble calcinée et brunie. Autre détail, elle à une tatouage "VI" sous l'oeil gauche qui descend jusqu'à sa fossette, elle a régulièrement des écouteur dans les oreilles et une paire de lunette de protection soit autour du cou, soit sur le haut de la tête.

Caractère (6 lignes complètes minimum) : Sans que je vous le dise vous le savez déjà, Vi est de nature teigneuse, elle aime et elle cherche la castagne avec n’importe qui, sauf les enfants (attention exceptions). Mais lorsqu’elle n’est pas d’humeur à se battre, Vi est plutôt encline à être de bonne humeur. Toujours souriante, riant à presque toutes les blague, mais il faut venir la chercher, sinon elle restera dans son coin. En effet, Vi est plutôt une solitaire, et ce depuis qu’elle à quitter la bande de son adolescence, ce qui fait qu’elle ne cherchera pas la communication, ce qui ne l’empêche pas d’être de bonne compagnie si vous arriver à vous lier avec elle. Sinon la plupart du temps elle adopte une attitude détachée, ne semblant intéressée par rien, sauf si vous savez titiller son attention (dit-il plein de sous entendu).
Voilà qui est fait, à vrai dire il n’est pas difficile de faire six lignes quand il y en à déjà cinq de faite. Donc ne faite pas l’erreur de compter cette phrase inutile.


Rêve : retrouver et casser la gue... la bouche à son ancien chef

Histoire (10 lignes complètes minimum) :

Tout commença il y a environ, disons… 21 ans, lorsqu’une petite fille répondait au nom de Violette. Elle avait une des pires existences à ce moment de sa vie, sa mère décédée peut après son accouchement laissa sa fille un père détruit psychologiquement et qui ne savait comment bien élever sa fille. Il sombra donc dans l’alcool et délaissa sa fille, les seuls moments qu’il passait avec elle, laissèrent une phobie incurable à la jeune fille. Il… il... Je n’arrive pas à le dire mon dieu… il la violentait avec... un poireau. Enfin pas de mauvaises pensées, il la battait juste...

Enfin, une fois cette période passé on peut en venir à la matière de son histoire. Alors qu’elle avait à peine 8 ans, son père l’abandonna dans une banlieue. N’ayant aucun repère, aucune expérience de la vie, elle chercha en vain de l’aide, et quelque jour plus tard alors qu’elle désespérait, pleurait, nourrissait une haine sans limite à son père et aux adultes en général qui ne lui apportait aucune aide, il y eut un miracle. Une bande d’adolescents, de délinquants disons le, la recueillie et la hébergée. C’est au contact de cette jeune bande que Violette se forgeât son caractère actuel, entre autre elle se mit à bricoler tout ce qu’elle trouvait, ce qui lui donnera ce grand amour de la mécanique. Mais si aujourd’hui elle ne porte plus son prénom d’origine c’est qu’elle à trouver un modèle. Fragile alors, elle fut admirative devant le personnage de Vi dans la chanson… mais oui vous savez… bon je ne me rappelle plus titre, mais bon. Décider à devenir forte elle adopta alors ce surnom et abandonna son prénom, a la même occasion elle ce le fit tatouer sous l’œil.

Huit ans passent, elle s’affirme dans le groupe comme mécanicienne et bras gauche du chef (il a déjà un bras droit donc…). Mais elle commençait à douter, les différents raids, vols, etc… devenait de plus en plus osé et violent. Elle ne comprenait plus la façon d’agir de leur chef, elle s’en détachait, mais tout a changé le jour d’un raid sur une usine ferronnière. Sans penser aux conséquences, la bande, désormais plutôt âgé, a utilisé des explosif. Ceux-ci ont provoqué une fissure au niveau du toit entraînant un éboulement massif sur pièce ou mangeait les ouvrier. Pris de peur, la bande s’enfuit, leur chef implora Vi de les suivre, mais non, elle était déterminée à sauver ces gens. Elle en avait mare d’être une voleuse, elle voulait s’affirmer. Non loin de la gisait la carcasse d’un cyborg géant (idée de End), prête à tout elle s’approcha et sans hésitation elle lui arracha les mains. « Elles ne te serviront plus » murmura Vi. Ayant peut de temps pour déblayer les décombres elle travailla à la va vite. Transformer en gant géant, les mains du cyborg créèrent un passage dans les poutres et les gravats. Elle avait réussit, enfin pas complètement certain étaient mort sur le coup, mais elle avait sauvé des vies, elle souriait.

A partir de ce moment elle abandonna la bande et continua sa vie seul, vivant de petits boulots, rendant des services techniques et protégeant les autres en intégrant la police. Oui la police. Bien entendu elle n’était pas très apprécié, ben oui, quand on est allergique à l’autorité et qu’on travail dans la police on est assez mal vu. Mais elle travaillait bien, souvent seul, mais bien. Sauf qu’un jour (énième retournement de situation), elle fit une rencontre qu’elle n’était pas près d’oublier. Arrivant sur les lieux d’un meurtre, sa paire de gant tenue d’une seule main, elle se mit à faire son travail, trouver des indices, interroger les témoins et suivre son instinct. Et ce coups ci son instinct lui criait d’avoir peur, le malheureux couple qui se trouvait en deux morceau il n’y a pas si longtemps était mutilé de façon horrible. Il n’y avait aucun témoin et bizarrement, aucune trace d’un éventuel assassin. Pas un cheveu, une peau ou un ongle. Comme s’il était fait d’un bloc, ou autre possibilité, il était recouvert entièrement d’un film plastique, chose impossible.

Elle chercha d’autre trace autour de la sanguinolente place pour ne pas rentrer bredouille et la elle trouva une trace de chaussure trempé dans le sang. Interpellé et flairant une piste elle se mit a suivre cette piste. Et au bout d’une impasse elle le vie. Lui. Son ancien chef. Il riait comme un dément appuyé contre le mur, en entendant la jeune femme il se retourna et, la reconnaissant, il ouvrit les bras en souriant. Elle, restait de marbre et demanda d’une voix froide : « Tu les as tué ? ». Il la regarda d’un air amusé puis répondit d’une voix enjouée « oui ». Rien de plus. Vi soupira, elle enfila ses gants et le fixa. « Monsieur, vous êtes en état d’arrestation. Veuillez me suivre. » Elle ne croyait pas ce qu’elle disait, elle savait qu’il dirait non, mais bon il faut suivre au moins un peu le protocole n’est-ce pas ? Comme prévue il lui rit au nez mais plutôt que de s’élancer sur elle pour engager le combat il parla de sacrifice, d’invincibilité et de truc bizarre. Ne comprenant pas ce charabia elle préféra foncer, mais malheureusement c’était un duel à sens unique, il était réellement intouchable. Ce jour là, Vi survécut a cause de la grâce de son ancien chef, et je dis bien à cause parce qu’elle aurait préféré mourir sur le coup. Après avoir retrouvé ses esprits (oui il l’avait assommé), elle décida de trouver la réponse à ce qu’il s’était passé.

Au fil de ses recherche, elle découvrit que certaine personne, à la suite d’un rituel compliqué et en faisant un sacrifice, obtenait des pouvoirs. Assoiffée de revanche, elle n’hésita pas deux fois et commença les préparations. En plus de satisfaire son désir de vengeance, cette action couperait définitivement ses quelques liens encore existant avec son père, souhaitant aujourd’hui la retrouver. Durant la cérémonie elle offrit trois choses : un diamant trouvé durant ses nombreuses recherches de matériel, les souvenir qu’elle a de son père et son nom. En échange elle demanda que rien ne lui résiste. Malheureusement ce souhait était trop grand et, alors qu’elle accomplissait le rituel, sa tempe gauche se mit à la brûler, elle prit feu. Effrayé, elle arrêta précipitamment la cérémonie ce qui éteignît le feu aussitôt, mais la douleur subsistait, elle se traîna avec difficulté jusqu’à son lit et s’endormie comme une pierre. A son réveille elle découvrit que quelque chose chez elle avait changé mais elle ne savait quoi… elle découvrira plus tard que désormais, il n’y a plus d’invincibilité qui tienne. Que vous soyez en métal, un fantôme, intouchable ou invulnérable, redoutez Vi.

Aujourd’hui, Vi a trouvé un job, sur l’annonce il y avait marqué « cherche homme ou femme pouvant gérer toute situation ». Elle a passé le test brillamment et elle sait à quoi s’attendre. Ou elle travail ? A l’Akatsuki Academy voyons.

Test RP (10 lignes complètes minimum) : Vi se baladait dans les rue du centre ville, habillée d’un T-shirt rose sur lequel était imprimé un chat, et d’un jean slime. Elle portait par-dessus son haut moulant une veste en cuir noir sans manche. Elle adoptait comme d’habitude une attitude détachée, écouteur au volume maximum, chewing-gum, mains dans les poches et lunettes autour du coup. Elle n’avait pas apporté ses gant, elle ne voulait pas d’ennuis aujourd’hui donc évitons de faire des actions trop retentissant. Et puis elle pouvait bien se défendre sans des armes de destruction massive non ? Quoi qu’il en soit elle marchait tranquillement dans le quartier marchant mais ce n’était pas ça qui l’intéressait, elle avait déjà trouvé un appart’ pas trop minable dans les centre, maintenant il lui fallait un boulot, et un bon. Mais comme d’habitude quand vous êtes une jolie jeune femme qui se balade dans les rues en tenue légèrement provocante vous attirez les regard, et Vi commençait a avoir marre des sifflement aigu qui sortaient des bar à son passage. Pour éviter d’attraper un type et de le balancer sous les roues d’une voiture elle changeât de direction et opta pour une petite ruelle d’apparence tranquille. Au bout de quelque pas dans cette petite allée fraiche, Vi s’adossa à un mur et souffla un bon coup, enfin tranquille, ou pas. En effet trois idiots qui l’avaient remarqué venaient de pénétrer dans la ruelle à sa recherche. Vi voyait sa bar de tolérance monter au niveau maximum et décida que se défouler un peu ne lui ferait pas de mal, elle attendit donc les trois ivrogne en souriant.

Alors qu’ils s’approchaient, la jeune femme diminuât le son de son MP3 et se mit à les étudier. Deux étaient gros et l’un maigre, T-shirt avec trois auréoles, les gros ivrognes dégeulasses quoi… en plus pour confirmer cette idée ils empestaient l’alcool à cinq mètre à la ronde. Ce serait facile. Et là Vi voulut rire, rire à mort mais elle se retint, ils avaient entamé la discussion avec (attention les enfants, ne suivez pas cet exemple) « Eh poulette ! Ca te dirait de venir boire un verre au chaud avec nous ? » Vi se retint et de rire et de se pincer le nez tellement l’odeur était atroce, et elle répondit de façon à les provoquer, afin qu’ils fassent l’erreur de trop. A moins que c’était déjà fait, entrer dans la ruelle. « Mmmh, non. J’ai pas l’habitude de suivre les gros porcs, je préfère les hommes un poil plus classe tu vois ? ». L’homme aurait vu rouge s’il n’était pas sous la puissante emprise de l’alcool. Plutôt que de répondre avec sa simple parole, il fit l’erreur de trop. Tendant son bras pour tâter le sein de la jeune femme, il dit d’une voix alléchée « Allé, fais pas ta belle. T’as rien de plus que les autre tu sais ? ».

Ses deux compères pouffèrent de rire, Vi esquissa un sourire à la vu de ces hommes, innocent, inconscient. Avant que la main de l’ivrogne arriva à destination, la jeune femme lui tordit le bras d’un geste souple et écrasa son coude contre son genou endurcit au fil du temps. L’articulation claqua sec, l’homme s’effondra, assommé par la douleur. Voulant le venger ses deux amis sautèrent sur la jeune femme en même temps. Elle avait perdu son sourire, et son regard s’était durcit. Premièrement elle fauchât le talon du maigre qui tomba à la renverse et enchaina en frappant trois fois le second. Une fois à l’estomac, au plexus solaire et une fois sous le menton. Le choc fut tel qu’il alla rejoindre son ami dans le pays de rêve. Le troisième venait de se relever mais il tremblait de peur. Vi se retourna et parti en lui adressant de nouvelle parole « Appelle une ambulance ils ne sont pas mort. Et un conseil, n’harcelez pas les jeunes femmes. ». Elle remonta le son de son MP3 et se remit à mâcher son chewing-gum. A l’angle de la rue elle trouva une annonce dans un journal, « cherche homme ou femme pouvant gérer tout situation ». L’annonce était accompagnée d’un numéro de téléphone. * Je n’ai pas perdu ma journée moi !*. Elle arracha l’annonce et repartie en chantonnant sa petite chanson.

I guess now it’s time to shine,
Cause finally,
She’s here,
Here comes Vi.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: There's the Punchline !   Mar 19 Mar 2013 - 17:51

petit double post pour dire que j'ai fini mais que s'il faut que je reprenne quelque chose c'est avec plaisir. Sinon, j'attend mon crane. Kakakaaaa.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: There's the Punchline !   Mar 19 Mar 2013 - 18:53

il te manque ton avatar, ce qui est un problème XD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: There's the Punchline !   Mar 19 Mar 2013 - 18:58

Validé, Aki' se charge de son avatar.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: There's the Punchline !   Mer 20 Mar 2013 - 9:17

Nan nan, je le validerais moi-même quand j'aurais fait son vava x)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: There's the Punchline !   Mer 20 Mar 2013 - 15:57

oki doki, j'attend impatiemment alors !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: There's the Punchline !   Mer 20 Mar 2013 - 16:37

t'as le temps j'ai envie de dire....XD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: There's the Punchline !   Jeu 21 Mar 2013 - 12:50

Ah, je remarque quelque chose!

Il va falloir étoffer un peu la description mentale de ton personnage qui ne comporte pas 6 lignes complètes requises!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: There's the Punchline !   Ven 22 Mar 2013 - 9:10

VALIDE !!!!!!!!!!!

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: There's the Punchline !   Ven 22 Mar 2013 - 10:29

AAAAAAAAAAAAAH! PLAGIAT DU DEEEEEEMOOOON!!!!!

Bon, bah t'es validé. x)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: There's the Punchline !   

Revenir en haut Aller en bas
 
There's the Punchline !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Akatsuki Academy :: Hors-RPG :: Jeux-
Sauter vers: