Bienvenu à l'Académie Akatsuki.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un jeu d'enfer (Libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Fondatrice
Surveillant
Prince Flamboyant
FondatriceSurveillantPrince Flamboyant
avatar
Age : 19
Date d'inscription : 02/08/2014

Messages : 268

Feat : Brasegali Gijinka de Pokémon
Argent : 3436

Présentation : Takeshi est le prince hériter de la famille Lucifer. Il est devenu surveilalnt à l'académie dans le but de surveiller Rei, sa petite sœur.

Familier : Happy, un rat électrique et Lutha, une louve de roc au pelage doré


MessageSujet: Un jeu d'enfer (Libre)   Lun 8 Oct 2018 - 23:47

Rappel du premier message :

C'était maintenant l'heure pour les jeunes de pouvoir ce dépenser un peu et souffler en attendant la suite du parcourt scolaire. Takeshi était adossé à un mur et fumait une cigarette en semblant n'avoir aucune expression dans le regard. Il n'arrivait toujours pas à ce défaire de l'image qu'il avait eue de son cousin en allant le sauver d'un prêtre cinglé, qui avait bien faillit le tuer avec ses bêtises. Lutha et Hppy ce relayaient pour surveiller Rin à l'hôpital et Takeshi, pour être sûr qu'il ne fasse rien de fâcheux à sa personne ou à un humain, on ne sait jamais. Aujourd'hui, c'était Lutha qui était chargée de surveiller Takeshi et malgré le fait que Red lui ait dit qu'il pouvait aller ce reposer et qu'il ferait son travail à sa place, le démon semblait s'entêter à vouloir rester, disant que ce n'était ps parce qu'il avait été terriblement choqué qu'il devait mettre son travail de côté, ce qui n'avait pas plu au robot, mais bon, il ne pouvait rien faire pour l'en empêcher.

*Saleté d'homme d'église et après, c'est nous qui sommes méchant, pff des sottises*

Songea le prince démoniaque en s'allumant une deuxième cigarette, aynat déjà fini la première. Peu de temps après, une jeune femme munie d'un cartable vint le voir. En la voyant, Takeshi eût soudainement un regard méchant, ce qui était peu courant avec les élèves de cette académie prestigieuse. En voyant son regard, Lutah le fixa, lui faisant "non" de la tête, ne voulant pas qu'il fasse n'importe quoi, tandis que l'humaine baissa la tête.


- Je... Je suis désolée... Je... Je ne pensais pas que papa agirait de la sorte...

"Parce que tu pensais qu'il réagirait bien ? Tu es une fille d'un homme d'église bordel et tu pensais sérieusement que cacher la vérité à tout le monde vous permettrait de vivre heureux ?"

- J'avais pas le choix ! Je ne voulais pas lui faire du mal, je te le jure ! Je l'aime du plus profond de mon coeur ! J'avais pas le choix ! Si je lui avais tout révélé depuis tout le début, il ne m'aurait jamais aimée !

"Vois-tu jeune fille, on a toujours le choix. Comme moi, par exemple, j'ai le choix entre dévorer ton âme ou ton coeur... Hm peut-être que tes yeux seraient un très bon payement en échange des horreurs que ton père a commises sur mon cousin et sur bien d'autres démons"

En entendant son ton de voix très sombre, Roxanne avait de plus en plus peur, à mesure qu'il parlait et même si elle tentait de s'expliquer, il ne semblait rien vouloir comprendre. La fille fini par éclater en sanglots, tremblant de peur, car elle n'avait jamais rien voulu de tout cela, ce qui fit avoir un air satisfait à Takeshi.

"Ne t'en fait pas petite, ton destin repose uniquement entre les mains de Rin. C'est lui qui annoncera ta sentence, espérons pour toi qu'il t'aime toujours autant , si c'est le cas, je réviserais mon jugement"

Se sentant alors soulagée, Roxanne le remercia, puis s'en alla en séchant ses larmes, car elle avait confiance en Rin, elle savait qu'elle ne risquerait rien. Une fois qu'elle fût partie, Takeshi ce mit à songer qu'elle avait tout de même beaucoup de cran pour venir lui parler après tout ce qu'il c'était passé, puis il soupira et hocha négativement de la tête lorsque Lutha lui lança un regard qui lui faisait comprendre que pour elle, il avait été trop loin, ce qu'il pensait que ce n'était pas le cas, il ce trouvait même en droit de lui faire peur, c'était tout ce qu'elle méritait cette sale humaine pour avoir entraîné son cousin tout droit dans la gueule du loup. A présent qu'il avait le champ libre, il pouvait à nouveau ce concentrer sur les autres élèves de l'établissement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AuteurMessage
Fondatrice
La Divine Dessinatrice
avatar
Age : 18
Date d'inscription : 22/06/2015

Messages : 190

Feat : Yurina d'A+ Switch
Argent : 2710

Présentation : Elysa est une petite fille orpheline depuis que son père l'a abandonnée chez des gens méchants qui travaillent pour les dominateurs.

Familier : Marie-Lise, une chatte noire


MessageSujet: Re: Un jeu d'enfer (Libre)   Mer 7 Nov 2018 - 21:23

Elysa ce mit à rire lorsque Pichu eût l'air gêné. Après tout, pouvait-elle vraiment lui en vouloir ? Non, pas vraiment, car il ne l'avait pas fait exprès et puis, il n'était pas sensé savoir qu'il ne devait rien dire, même si cela paraissait évident. Elle lui fit un doux sourire et ce pencha vers la petit souris électrique.

"Ce n'est pas grave. Cela restera notre petit secret"

En entendant ce que disait Rox, le familier d'Elysa hocha la tête, l'air d'accord avec lui, car il n'avait pas à ce cacher d'elle et inversement, c'était la même chose.


> Ils ont juste peur de la réaction de Killua, mais ils ne risquent rien, il faudrait qu'on les aide.

Dit Marie-Lise dans sa langue du moment en pensant qu'ils comprendraient. Elysa scruta alors l'horizon, d'un air rêveur, ce demandant où pouvait bien ce trouver Lucas, puis elle ce mit à rougir en pensant à quelque chose.

"Rox, je sais que ce n'est pas à toi de faire ça, mais... Tu pourrais me rendre un service s'il te plait ? Si je le dis à Lucas, il n'acceptera pas et puis, il y a Killua dans le coin.. Tu... tu pourrais lui demander.... Si ce soir il peut tenter de ce libérer pour venir me parler ?"

Plus elle parlait, plus sa voix baisait de volume et à la fin, sa dernière phrase, elle le dit presque dans un murmure inaudible que seul les familiers pouvaient entendre. Lorsqu'elle eût terminé de parler, elle sourit, puis ce redressa et fût surprise en sentant quelque chose lui toucher doucement la jambe. Ce retournant, elle pu voir Chuck.


"Oh coucou Chuck ! Comment ça va mon grand ? Tient, c'est qui ça ? Tu es devenu papa ? Félicitations !"

Elle caressait le chien bleu avec un grand sourire, semblant être heureuse de le revoir. Voyant ensuite le petit être sur son dos, elle ce mit à rigoler et à embêter son ami, tandis que son familier, toujours en forme de panthère, s'approcha du petit être, le reniflant, avant de lui faire une léchouille sur son masque en os, semblant ce trouver un instinct maternelle, qui jusqu'à présent, n'avait jamais été visible, ce qui attendrit Elysa. Elle remarqua ensuite la louve de roc au pelage doré et ce figea quelques instants, semblant être frappée par sa beauté, puis elle approcha un peu sa main, semblant vouloir la caresser, mais d'une manière des plus prudentes.


"Coucou ! Tu es a qui ? Tu es très belle, tu veux devenir mon amie ?"

> Surveille ta façon de t'adresser à elle, c'st une grande dame, elle s'appelle Lutha !

"Oh quel nom adorable ! Hm... Comment dirait Aiko déjà ? Ah oui ! Ma Luluchou d'amour ! Désolée... Ravie de te rencontrer !"

Elysa avait une façon de s'adresser au animaux qui reflétaient bien l'innocence de sa véritable apparence, ce qui avait de quoi les perturber. Comprenant ce que disait Marie-Lise, elle fit une courte révérence, en rigolant, ce moquat gentiment de son familier, qui souffla en ayant l'air exaspérée, ce dont Elysa ne fit pas attention. Ensuite, elle tenta d'imiter Aiko, sa grande rivale et ennemie, ce mettant à rire de plus belle, espérant que son immitation était bien réussie. Soudain, elle entendit des cris perçants et comme un bruit de tronçonneuse, ce qui la fit devenir toute blanche. Craignant alors le pire, elle laissa sur place son cahier et ce mit à courir en direction du bruit. Elle ce figea sur place en voyant l'horrible spectacle. Aiko avait beau être des plsu détestable, elle ne méritait pas la mort.

"Rose ! Arrête ! Stop ! Tu vas la tuer si tu continues ! Ce n'est pas ce que ton créateur et moi voulons !"

S'exclama Elysa en ayant peur d'être arrivée trop tard. Est-ce qu'elle devait remonter le temps pur empêcher cela ? Tout en pensant que cela pourrai têtr eune option, elle attendit de voir la réaction du robot avant de faire quoi que ce soit de plus pour la fille de Shibumi.

~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Élève de Deuxième Année
Ange des Ténèbres
AdminÉlève de Deuxième AnnéeAnge des Ténèbres
avatar
Date d'inscription : 24/12/2012

Messages : 199

Feat : Dark Mousy de DN Angel
Argent : 4519

Présentation :
Spoiler:
 



Feuille de personnage
Infos:
InfosValeurs
NomAngélique
PrénomKenshi
Âge16 ans
RaceHybdride Ange et Démon
Lieu de naissanceParadis
ActivitéÉlève de Deuxième Année
Disciple des Pacifiques
Pouvoirs / Capacités- Guérison
- Manipulation des ténèbres
- Téléportation
- Apparition d'ailes noirs
- Orbing
-Télékinésie noire (téléportation d'objets ou personnes)

MessageSujet: Re: Un jeu d'enfer (Libre)   Jeu 8 Nov 2018 - 22:41

La fille qui voulait raisonner Kenshi ne semblait pas comprendre ce qu'il ressentait contrairement à ce qu'elle prétendait et tout ce qu'elle semblait vouloir lui dire, c'est que la violence, c'est mal, mais ce genre de personne ne se gêne pas pour en user. Il répond alors : "Mais t'es bête ou tu comprends pas?! C'est un enfant ce dominateur! Si on attaque pas, c'est lui qui nous attaque, voir pire! Si je dois choisir entre lui et moi, mon choix est fait!"

Il lui explique ensuite en jetant le fouet ce qu'il s'est passé et elle ne dit plus rien, d'un autre côté, qu'est-ce qu'il y avait à répondre? Ce garçon allait faire la pire chose qu'il soit car il se croit tout permis. Après même que Ondine lui ait donné une bonne correction, il continue à insulter tout le monde. Quand Takeshi confirme qu'il est élève, Kenshi répond alors :
"Si il est élève, qu'est-ce que vous attendez pour l'envoyer chez le directeur? Ou mieux, de l'exclure complètement? Ce que vous dites ne fait rien alors autant agir. Il ne respecte rien ni personne et il ne le fera jamais".

"Je n'y suis pour rien si cette école accepte n'importe qui".


"La ferme!"


Puis, une fille aux cheveux roses arrivée dont ne sait où attaque Aiko avant d'être arrêtée par Red, le clone robotique de Takeshi. Thomas, qui ne semblait pas être au courant de cette histoire, avait l'impression de voir double. Kenshi affiche un air dépité, trouvant cette réflexion débile, et répond :
"Pour un mec qui a un jumeau, ce que tu dis n'est pas des plus malins. C'est un double robotique de Takeshi créé par un savant fou".

Kenshi ne savait pas vraiment comment évoquer Selan et trouve que le terme de savant fou était ce qui lui allait le mieux pour le décrire.

~~~~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Un jeu d'enfer (Libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un jeu d'enfer (Libre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [REQUETE][RESOLU] Mode Haut-parleur main-libre ou mode normal grâce au proximity sensor
» [recherche] kit main libre intra auriculaire htc desire
» Un petit pokémon perdu [Libre]
» Système main libre pour auto
» [INFO] Faire un kit main libre voiture pour 20 € ou moins sans Bluetooth

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Akatsuki Academy :: Akatsuki Academy :: L'extérieur de l'académie :: La cour-
Sauter vers: